Préparer son projet de thèse

Préparer son projet de thèse

Le doctorat est le plus haut diplôme universitaire. La préparation de la thèse doit s’inscrire dans le cadre d’un projet de nature scientifique professionnelle et personnelle clairement défini dans ses objectifs comme dans ses exigences. C'est une poursuite d'études qui oriente vers la recherche, l’enseignement dans le monde de l'entreprise, le secteur industriel. Le doctorat est reconnu comme une expérience professionnelle.

Avant de s’inscrire en doctorat les étapes sont multiples et nécessitent de procéder par priorités, traitées ici par ordre hiérarchique. Il est indispensable de consulter les conditions d’inscription en doctorat.

Le doctorat est « préparé, dans une école doctorale accréditée, au sein d'une unité ou équipe de recherche reconnue à la suite d'une évaluation nationale, sous la responsabilité d'un directeur de thèse rattaché à cette école ou dans le cadre d'une codirection ». Le doctorat est régi par l'Arrêté du 25 mai 2016.

Choix du directeur de thèse

Les directeurs de recherche sont des chercheurs statutaires permanents confirmés. Ils conduisent leurs projets de recherche de façon autonome, leur contribution scientifique est reconnue et leur notoriété établie. Certains d’entre eux exercent la fonction de directeurs de laboratoire : outre les mêmes missions que celles confiées aux directeurs de recherche, ils sont chargés de concevoir, d’animer ou de coordonner des activités de recherche ou de valorisation.

Le directeur de thèse, responsable scientifique du sujet de thèse du doctorant, offrira un soutien au candidat et futur doctorant dans ses démarches tout au long de sa thèse.

Lors de la première inscription, le sujet de thèse, déterminé par l’accord entre le doctorant et son directeur, est déposé auprès du directeur de l’école doctorale. Celui-ci valide l’inscription si le futur doctorant est accepté au sein d’un laboratoire, sous la direction d’un directeur/co-directeur(s) identifié(s) comme responsable(s) scientifique(s). Afin de trouver un directeur de thèse, il est d’abord important de déterminer quelle unité de recherche correspond à la thématique de votre projet. Pour cela, nous vous invitons à vous rapprocher des listes de laboratoires affiliés à votre école doctorale de rattachement.

Peuvent être directeur-rice ou codirecteur-rice de thèse :

  • les professeurs-es et assimilés-ées ou les enseignants-es de rang équivalent qui ne dépendent pas du Ministère de l’Éducation nationale ;
  • les personnels des établissements d’enseignement supérieur, des organismes publics de recherche et des fondations de recherche, habilités à diriger des recherches ;
  • autres personnalités, titulaires d’un doctorat, choisies en raison de leur compétence scientifique par le-la chef-fe d’établissement, sur proposition du-de la directeur-rice de l’Ecole doctorale et après avis du conseil scientifique de l’établissement.


Codirection

Une thèse peut être préparée avec deux directeurs de thèse d’universités françaises pour différentes raisons :

  • le sujet de thèse est à cheval entre 2 spécialités ou nécessite l’appui d’une discipline autre
  • le directeur de thèse pressenti soutiendra son HDR dans les 6 mois de la première inscription en thèse du doctorant

La codirection se met en place au plus tard à l'inscription en 2ème année de doctorat.

La codirection intra-muros ne nécessite pas l’établissement de convention, mais le co-directeur est à renseigner dans les formulaires d’inscription et de réinscription.

La codirection hors AMU nécessite l’établissement en 3 exemplaires originaux d’une convention-cadre à compléter et à signer.

Si votre codirecteur est d’Aix-Marseille Université

Si votre codirecteur n’est pas d’Aix-Marseille Université
  • Pour un codirecteur habilité à diriger des recherches (HDR), le doctorant devra en informer son école doctorale de rattachement.
  • Pour un codirecteur non-habilité à diriger des recherches (non-HDR), il contactera son école doctorale de rattachement et remplira le formulaire de demande de codirection.

Si le codirecteur exerce dans un établissement autre qu’Aix-Marseille Université, la mise en place d’une convention de codirection est nécessaire. Vous devrez prendre contact avec la Direction de la Recherche et de la Valorisation (DRV).


Faire sa thèse à l’étranger (cotutelle internationale)

La cotutelle internationale de thèse* est encadrée par une convention entre Aix-Marseille Université et un établissement d’enseignement supérieur étranger. Cette convention permettra au doctorant de préparer sa thèse entre un pays étranger et la France. La Direction des relations internationales (DRI) sera votre interlocuteur dans le cadre de la mise en place des cotutelles de thèse.

 La cotutelle internationale de thèse régie par l’arrêté du 6 janvier 2005 relatif à la cotutelle internationale de thèse

Une cotutelle de thèse se déroule dans le cadre d'une convention de « cotutelle internationale de thèse » conclue entre Aix-Marseille Université et une université partenaire étrangère.

Le candidat qui souhaite préparer sa thèse dans le cadre d’une cotutelle internationale de thèse doit effectuer une demande auprès de son co-Directeur de thèse à AMU. Ce dernier, après accord du Directeur du laboratoire d’accueil et du Directeur de l’Ecole Doctorale et négociation avec l’établissement partenaire, renseigne la fiche scientifique de cotutelle internationale qui souligne l’intérêt de la coopération entre deux laboratoires et de la cotutelle de thèse. Le Directeur de thèse ou l’Ecole Doctorale transmet la fiche scientifique de cotutelle au Pôle Appui à la mobilité de la Direction des Relations Internationales avant le 15 avril de la première année universitaire d’inscription en troisième cycle (fiche à demander à votre contact DRI ou à votre ED) avec l’ensemble des pièces demandées.

A titre exceptionnel, une demande dûment justifiée par le Directeur de thèse à AMU, faite au cours de la deuxième année, pourra être examinée.

Les étudiants qui souhaitent effectuer une thèse en cotutelle et qui ne sont pas titulaires d’un Master délivré par une université signataire du processus de Bologne, devront déposer auprès de l’Ecole doctorale une demande de dispense de Master qui sera soumise à la Commission de la Recherche d’Aix-Marseille Université en même temps (si possible) que la demande de cotutelle. Il faut se rapprocher de l’Ecole Doctorale pour tout renseignement concernant cette dispense.

1) Négociation du contenu de la convention avec l’établissement partenaire

Le Directeur de thèse doit s’accorder avec le partenaire étranger sur le principe et les modalités du déroulement de la thèse en cotutelle, sur la base du modèle de convention proposé par la DRI. Il est possible que le partenaire exige des exemplaires dans sa propre langue ou en anglais ou qu'il ait son propre formulaire, une négociation peut alors avoir lieu.

  • Pendant ses 3 années de thèse, le doctorant devra être inscrit dans les deux universités mais il ne paiera ses droits d'inscription que dans une seule, alternativement. Il sera donc impératif de prévoir dans la convention, pour chaque année, l’établissement dans lequel l’étudiant paiera les droits et celui dans lequel il en sera dispensé. Dans la mesure où chaque université lui délivrera un diplôme, l’étudiant devra payer au moins une fois les droits d’inscription dans chaque université.
  • Les périodes passées dans chacun des deux établissements devront être mentionnées. La durée minimum conseillée dans chaque établissement est de 30 % de la durée totale de la thèse. Toutefois, cette modalité est laissée à la libre appréciation des Directeurs de thèse.
  • Le jury de soutenance : le nombre des membres du jury ne peut excéder huit.
  • La thèse donne lieu à une soutenance unique qui permet au doctorant (français ou étranger) d'obtenir simultanément le grade de docteur français et le grade étranger équivalent. Le lieu de soutenance doit aussi être précisé ainsi que la langue de rédaction et de soutenance. Un résumé substantiel écrit et oral devra être fait en français si ce n’est pas la langue de rédaction.
  • La convention reconnaît la validité de la thèse soutenue dans ce cadre.

2) Transmission à la DRI de la demande de cotutelle ou de l’avenant

  • Après avoir renseigné le document intitulé "Convention de cotutelle internationale de thèse", ou l'avenant, en accord avec l’établissement partenaire, le Directeur de thèse à AMU le transmet à la Gestionnaire de la DRI concernée par l’Ecole Doctorale en question pour instruction.
  • Après validation administrative du dossier par la DRI, le Directeur de thèse signe et soumet la convention en 4 exemplaires originaux aux signatures du Directeur du laboratoire d’accueil et du Directeur de l’Ecole Doctorale concernée.
  • Après réception du dossier complet, la DRI soumet la demande de cotutelle/avenant à l'avis de la Commission de la Recherche, puis à la signature du Vice-Président Recherche (par délégation du Président) si avis favorable. Les originaux de la convention/avenant sont ensuite transmis pour signature à l'Université partenaire. On peut aussi commencer le circuit des signatures par l’Université étrangère. Il en est de même pour les avenants.

Pièces à fournir pour une demande de cotutelle

  • Fiche scientifique
  • Résumé du projet de thèse (2-3 pages)
  • CV du candidat
  • Justificatif des financements obtenus
  • Copie du dernier diplôme obtenu
  • Convention remplie
  • Demande de dispense de Master (si nécessaire)


Faire sa thèse en France en tant qu’étranger

Cette notice s’adresse aux composantes et unités de recherche qui souhaitent accueillir un chercheur ou enseignant-chercheur étranger (hors Union Européenne, Espace Economique Européen et Confédération Suisse) en qualité de « scientifique » pour mener des travaux de recherche ou y dispenser un enseignement universitaire, ainsi qu'aux scientifiques accueillis.

Seuls les titulaires d’un diplôme au moins équivalent à un Master peuvent bénéficier du statut « scientifique ». La composante d’accueil devra s’assurer de ce point avant d’entamer une procédure d’accueil.

DEMANDE DE VISA SCIENTIFIQUE

Pour obtenir le visa scientifique auprès du Consulat ou de l’Ambassade de France dans son pays de résidence, le chercheur ou l’enseignant-chercheur doit justifier d’une convention d’accueil avec Aix-Marseille Université (AMU).

 

Le correspondant de la Direction des Relations Internationales (voir contacts ci-contre) fournit aux composantes et aux laboratoires d’accueil qui le demandent, un modèle de convention validé par la Préfecture des Bouches-du-Rhône, ainsi qu'une attestation d'accueil type.

•    La composante ou le laboratoire d’accueil transmet par e-mail, au format Word, la convention d’accueil dûment renseignée au correspondant DRI de son campus, accompagnée de l'attestation d’accueil qui mentionne les informations suivantes : le nom et l'adresse de la composante, le nom du scientifique accueilli, l’objet de la mobilité, la date, une mention sur le financement du séjour et l'assurance. Le scientifique accueilli fournira à la structure d'accueil ses attestations de financement et d'assurance.

•    Le correspondant DRI soumet la convention d’accueil à la signature de la Vice-Présidente chargée des Relations Internationales d’AMU ainsi qu’à la Préfecture des Bouches-du-Rhône pour validation.

•    A réception de la convention d’accueil signée, la DRI la transmet à la composante d’accueil qui l’envoie au chercheur ou enseignant-chercheur afin qu’il puisse procéder à sa demande de visa « scientifique » auprès des services consulaires français dans son pays de résidence.

L'ensemble de la procédure est disponible en Intranet sur le site des procédures en vous connectant en haut à droite de cette page avec vos identifiants), à destination des structures d'accueil.

 

  • LE CHERCHEUR OU ENSEIGNANT-CHERCHEUR SE TROUVE DEJA EN FRANCE

PROCEDURE DE RENOUVELLEMENT DU TITRE DE SEJOUR

Condition :

non interruption de séjour.

Délai :

  •   Si la convention est encore valide :

2 mois avant la fin d'expiration du titre de séjour, le chercheur ou enseignant-chercheur doit s’adresser à la DRI via son laboratoire d’accueil pour obtenir un rendez-vous à la Préfecture des Bouches-du-Rhône

Le chercheur ou enseignant-chercheur recevra alors un récépissé valable 3 mois et sera informé par simple courrier lorsque son titre de séjour sera prêt. Il devra se rendre à la Préfecture ou à la Sous-Préfecture dont dépend son lieu de résidence pour le retirer.

Le titre de séjour pourra être établi pour une durée ne pouvant excéder 3 ans. Celui de son conjoint, délivré pour une année maximum, pourra être renouvelé 4 fois.

Le récépissé d’un titre de séjour en renouvellement permet d'entrer et de sortir du territoire français.

  •   Si la convention n'est plus valide :

Le laboratoire d'accueil doit refaire une convention d'accueil et une attestation. Attention aux délais !

  • CHANGEMENT DE STATUT (ETUDIANT – SCIENTIFIQUE)

Le chercheur ou l’enseignant chercheur possède déjà un titre de séjour en cours de validité mais son statut change, la procédure est la suivante :

 

La composante d’accueil établit une convention d’accueil et une attestation.

Elle envoie celle-ci à la Direction des Relations Internationales qui la soumet à la signature du Vice-Président chargé des Relations Internationales.

Après réception de la convention d’accueil signée, la composante d’accueil la transmet au chercheur ou enseignant-chercheur.

Le chercheur ou enseignant-chercheur prend contact avec la DRI qui se charge d’obtenir un rendez-vous à la préfecture et lui communique le dossier à constituer.

La convention sera enregistrée lors de ce rendez-vous.

Le demandeur recevra un récépissé valable 3 mois et sera informé directement par écrit lorsque son titre de séjour sera prêt (soit à la préfecture de Marseille, soit à l'une des sous-préfectures dont dépend le lieu de domicile du demandeur).

Mots-clés
projet de thèse
doctorat
sujet de thèse
directeur de thèse
co-direction
co-tutelle internationale