L’Eco Marathon Shell 2017 : la Team Calisson ne perd jamais

Sale temps sur Londres. La Team Calisson ne perd jamais…Elle gagne ou elle apprend. Cette année, elle a appris. Beaucoup.

 

Compétition automobile étrange, des équipes de tous pays se réunissent pour faire tourner sur circuit leur véhicule aussi lentement qu’ils y sont autorisés.  Au bout de dix tours, celui qui a consommé le moins d’énergie a gagné. Ces véhicules profilés, électriques, à essence, au gaz naturel circulent et se doublent en glissant sur le bitume. Le silence de la compétition n’est rompu que par les coups de klaxon réglementaires lors des dépassements.

 

La Team Calisson GMP/GEA de l’IUT a représenté AMU a l’’Eco Marathon Shell 2017 qui avait lieu au Queen Elisabeth Olympic Park de Londres, dans l’espoir de battre la performance de l’année dernière 1710 km/l de carburant, qui leur avait valu une superbe deuxième place. La déception de tous était difficile à cacher alors que l’équipe a décroché une honorable cinquième place, due essentiellement à une série de pannes techniques. C’est avec un détermination intacte que l’équipe va redémarrer une année de travail avec des objectifs de fiabilisation et d’amélioration du prototype. L’équipe tire un grand coup de chapeau à la pilote, qui a souvent été déçue de ne pouvoir donner la mesure de son talent, aux team leaders et à tous ceux qui, sans relâche, ont travaillé pour la réussite du projet.

 

Dans leur catégorie, 57 équipes sont inscrites, avec des équipes venant de toute l’Europe, de la Finlande au Maroc, de la Turquie au Portugal. Le circuit est d’une excellente facture : 1557 mètres d’une piste fraichement tracée, une excellente adhérence, des difficultés techniques parfaitement identifiées par toutes les équipes. Deux gardiens du temple : une montée de 150 mètres de long avec une pente à 6% et près de 10 mètres de dénivelé où les moteurs s’essoufflent et où les équipes calent, et une épingle à cheveux à 270° placée en toute fin de descente, où les véhicules arrivent à plus de 35 km/h. 4 essais par équipe, 10 tours chacun, 39 minutes maximum. Une vitesse moyenne de 23 km/h. La meilleure performance est retenue pour le classement général.