RHU

L'action recherche hospitalo-universitaire en santé (RHU) financée par le Programme des Investissements d’Avenir, vise à dynamiser le transfert des innovations scientifiques vers la pratique des soins, en favorisant l’établissement d’un continuum entre recherche fondamentale et recherche clinique. En associant les secteurs académiques, hospitaliers et entreprises, les projets RHU visent à améliorer la prise en charge des patients, renforcer la compréhension des maladies et favoriser l’émergence de traitements plus efficaces et mieux tolérés.

Aix-Marseille Université coordonne 3 projets RHU :

Les projets EPINOV et PIONeeR comptent parmi les 10 projets RHU sélectionnés en France en 2017 (vague 3) et sont dotés respectivement d’un budget de 5.8M€ et 8.5M€, pour une durée de 5 ans.
Le projet INNOV-CKD fait partie des 15 lauréats sélectionnés en 2019 (vague 4)et est doté d’un budget de 5.08M€ pour 5 ans.

EPINOV

Coordonné par le Professeur Fabrice Bartoloméi, ce projet porte sur l’utilisation de la modélisation à large échelle des réseaux épileptogènes, pour guider les stratégies chirurgicales. Il consiste en un essai multicentrique impliquant 11 centres de chirurgie de l’épilepsie en France, en utilisant la technologie neuroinformatique de simulation cérébrale développée par les chercheurs. Ce projet implique cinq partenaires : AMU, INSERM, AP-HM, Hospices civils de Lyon et Dassault Systèmes.


PIONeeR

Ce projet, dirigé par le Professeur Fabrice Barlési, consiste à évaluer les freins dans les traitements par immunothérapie du cancer du poumon. S’appuyant sur un consortium formé de 9 partenaires (AMU, INSERM, AP-HM, l’Institut Paoli Calmette, le centre Léon Bérard, et les entreprises AstraZeneca, Innate-Pharma, HalioDX, Imcheck Therapeutics), ce projet vise ainsi à :

  • Décrypter les mécanismes complexes de résistance aux anticorps inhibiteurs du point de contrôle immunitaire ;
  • Mettre au point de nouvelles associations thérapeutiques ;
  • Élargir la palette de médicaments immuno-modulateurs dans le cancer du poumon ;
  • Offrir de nouvelles options diagnostiques et thérapeutiques à ces patients.

 

INNOV-CKD

Coordonné par le Professeur Laurent Bonello, du Service cardiologie de l’Hôpital Nord (AP-HM), ce projet vise à développer des méthodes innovantes, automatisées et utilisables en pratique clinique pour prédire le risque individuel de complications coronariennes chez les patients souffrant d’atteinte rénale chronique. Cause de l’infarctus du myocarde, le syndrome coronarien aigu touche 100 000 personnes en France et 800 000 aux États-Unis chaque année. Il concerne, dans 20 à 40 % des cas, des patients ayant une insuffisance rénale chronique. Ce projet fédère des experts reconnus en biologie vasculaire, néphrologie et cardiologie et des industriels leaders dans la production de tests d’hémostase innovants.

Documents à télécharger
Contact

Chargée de projets transfert
Agnès KAMMOUN

Tél : 04 86 13 61 74– email : agnes.kammoun@univ-amu.fr

Mots-clés
recherche
clinique
santé
patient
soin
partenariat